Le mot du pasteur

Un étrange enlèvement de l’Église


Combien de fois avons-nous oublié de dire merci au Seigneur ? Nous vivons bien souvent comme si tout nous était dû. Mais souvenons-nous que tout ce que nous possédons provient uniquement de notre Dieu.


Une fois cette vérité comprise, il existe aussitôt mille et une raisons de remercier le Seigneur pour toutes ses bontés. Non pas ce merci arraché rapidement de la bouche, mais une vraie et sincère reconnaissance faite en toute connaissance de cause. Car Dieu aime lorsque ses enfants lui sont reconnaissants.

Merci pour la grâce d’échapper à l’enfer et de devenir cohéritier de Christ. Merci pour Jésus qui a pris ma place sur cette croix sordide que je méritais à cause de mes péchés. Merci pour le pardon quotidien de nos fautes et de nos manquements. Merci pour le Saint-Esprit qui nous aide à changer nos mauvaises habitudes. Merci pour l’église qui me permet de grandir spirituellement et de vivre la communion fraternelle. Merci pour l’amour de Dieu qui me console et me relève chaque jour. Merci pour la paix que le Seigneur met dans le cœur de celui qui lui fait confiance. Merci pour le toit de ma maison qui me permet de dormir au chaud et au sec. Merci pour le travail qui me permet de subvenir à tous mes besoins. Merci pour la ou les voitures qui me permettent de me rendre au travail. Merci pour la nourriture en abondance qui se retrouve chaque jour sur ma table. Merci pour mon pays qui me permet de vivre ma foi librement.
Merci pour ma famille et mes enfants pour lesquels je prie à salut. Merci pour mes parents qui prennent soin de moi tous les jours.
Merci pour l’espérance que nous avons en Jésus-Christ. Merci pour l’avenir glorieux et immérité qui est réservé à tous les enfants de Dieu.
Voilà donc quelques sujets de remerciements parmi tant d’autres. À chacun de nous d’ajouter de nouveaux sujets chaque jour, afin de vivre dans une perpétuelle reconnaissance. Dire merci nous rend heureux. Dire merci à Dieu le glorifie.
« Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ. » (1 Thess. 5.18)
Emmanuel Fischer, pasteur